5 precautions to take for your renovation work quote

devis-travaux

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif ? Vous pensez à réaliser des travaux au niveau de la maison ou de l’appartement en vue de mettre le bien en location ? Qu’il s’agisse de petites ou de grandes opérations (mise à niveau, rénovation, aménagement…), vous devez faire appel à un ou plusieurs professionnels. Toutefois, avant de vous engager auprès d’un artisan avec la signature du devis des travaux, quelques précautions sont de mise. En effet, bien plus qu’une simple note d’information, ce document après validation par le maître d’ouvrage prendra la valeur d’un contrat. Pour vous prémunir contre les arnaques tout en évitant certains désagréments, découvrez dans ce guide les différents conseils à suivre pour obtenir un devis travaux rénovation correct.

1) Demander plusieurs devis pour comparer les offres

Vous devez choisir la bonne entreprise pour effectuer vos travaux de rénovation. Pour ce faire, le mieux est de faire jouer la concurrence. Effectivement, chaque professionnel peut fixer librement le prix de son intervention. Cette dernière peut concerner les murs, le sol, l’électricité, l’isolation, la toiture, la plomberie, le chauffage… L’installation de carrelage, la remise à neuf de votre salle de bain ou de votre cuisine, l’application de peinture et le réagencement de votre intérieur sont des exemples concrets. Ainsi, il est possible que les sociétés de travaux que vous consultez vous proposent différents tarifs pour une même opération. Vous aurez besoin d’une estimation précise pour rentabiliser votre projet.

Afin de réaliser le meilleur choix possible, vous devez donc songer à contacter plusieurs artisans et leur demander différents devis. Ces documents étant en votre possession, il vous sera facile de comparer les montants proposés par chacun. Vous pourrez aussi étudier les différences entre les éléments figurant dans chaque estimation ou proposition de devis qui vous est adressée. Plusieurs avantages découlent de cette méthode. Cela vous permet de sélectionner la tarification la plus adaptée à votre budget et la plus abordable. Puis, en connaissant les prix pratiqués par les différents prestataires, vous pourrez mieux négocier le coût de mise en œuvre de vos travaux. Vous bénéficierez d’un meilleur rapport qualité/prix. De plus, en comparant les devis, il vous sera plus facile de déterminer les travaux paraissant superflus. Vous évitez ainsi les dépenses inutiles et faites des économies conséquentes en faisant les bons choix.

Cependant, il vous faudra vous méfier des professionnels proposant un prix de réalisation trop inférieur à ceux du marché. Ces artisans sont susceptibles de faire apparaître des postes de dépenses qui n’étaient pas initialement prévus dans votre contrat en cours de chantier. Il est aussi possible que la qualité de leur service laisse à désirer. Vous devez donc bien lire les devis de travaux de chaque prestataire. Il s’agit de décortiquer minutieusement l’ensemble des documents. Cela peut se faire en vous référant aux accords créés avec chacun. Ces conventions sont établies lors de la visite de l’intervenant et de l’entretien avec ce dernier concernant le déroulement de chaque étape de votre projet. Il faudra notamment que :

  • les ouvrages respectent ce qui a été indiqué ;
  • les matériaux utilisés soient de qualité et respectent les conditions fixées pour se voir accorder certaines aides ;
  • les frais de main-d’œuvre et le délai estimatif des travaux soient respectés ;
  • les techniques appliquées soient clairement indiquées dans chaque devis ;
  • etc.

Possible en ligne, la comparaison des devis s’effectuera ensuite point par point. Ceux qui sont les plus précis et les plus clairs seront privilégiés puisqu’ils prouvent le sérieux et la transparence des prestataires. Il vous faudra aussi vérifier les oublis volontaires éventuels qui pourraient alourdir considérablement le montant de votre facture de travaux de rénovation finale. Vous devrez également contrôler que les prix des matériaux et les frais de main-d’œuvre correspondent exactement aux chiffres indiqués dans chaque devis. Il est à noter que l’estimation du coût de vos travaux de rénovation devra dans l’idéal être à la fois raisonnable et proche de la réalité du marché. C’est aussi valable en construction. Une spécialiste comme Reno peut vous donner des conseils sur votre projet et vous servir de guide afin de rénover efficacement votre maison ou appartement.

2) Pas d’intervention à plus de 150 € sans devis

L’article 3 de l’arrêté publié le 2 mars 1990 régit la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d’entretien au niveau du secteur du bâtiment et de l’électroménager. Il évoque notamment le caractère obligatoire de la fourniture d’un devis par tout prestataire dès lors que les travaux à entreprendre dépassent les 150 euros. Ainsi, si le montant de vos ouvrages de rénovation est égal ou excède cette somme, il vous faudra exiger un devis avant le début de votre chantier.

De même, vous devez veiller à ce que les travaux ne commencent qu’après la signature du devis et après que vous ayez accepté l’ensemble des termes du contrat. L’objectif est d’éviter toute mauvaise surprise concernant la prestation effectuée, mais aussi le coût final de l’opération. Signer et apposer les mentions manuscrites « Bons pour travaux » et « Devis reçu avant l’exécution des travaux » vous engagent contractuellement. Cela se fait vis-à-vis du prestataire que vous avez choisi pour réaliser vos travaux. Puis, le caractère légal du devis fourni par l’artisan vous servira de protection en cas de litige. Ce document vous sera particulièrement utile pour réclamer des dommages et intérêts.

Les montants des devis travaux rénovation peuvent varier sensiblement d’un projet à un autre. Qu’il s’agisse de rénover une maison ou un appartement, vous devrez généralement prévoir un budget allant de 5 000 euros à 150 000 euros. Cependant, le coût moyen d’une rénovation avoisine les 20 000 euros, sauf si le bâtiment concerné est une maison ou un appartement en mauvais état. Évidemment, vous pouvez avoir une estimation plus précise de votre budget rénovation en vous référant aux différents exemples de devis déjà réalisés sur le marché.

En fonction du type de travaux à entreprendre, les prix et les devis varient pour chacun des artisans engagés. Vous devrez donc établir un budget différent pour chaque poste de dépense. Cela comprend :

  • les travaux de maçonnerie ;
  • les ouvrages de second œuvre ;
  • le remplacement du système de chauffage ;
  • les ouvrages d’aménagement intérieur (murs, sol et plafonds) ;
  • les travaux de peinture ;
  • l’aménagement de la salle de bain et/ou de la cuisine ;
  • la rénovation de la plomberie ;
  • les travaux d’isolation ;
  • la remise aux normes de l’installation électrique ;
  • la rénovation des menuiseries (portes et fenêtres) ;
  • la rénovation de la toiture.

Chaque estimation et chaque devis devra comprendre la fourniture des matériaux et la pose. Il vous faudra aussi prendre en compte la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) applicable pour chacun des ouvrages. Le taux de TVA est allégé à 10 % si vous prévoyez des travaux améliorant votre maison ou appartement. Cependant, cette TVA passe à 20 % dès lors que les travaux ne sont pas considérés comme tels. Et, votre devis peut également être revu à la hausse selon votre type de construction (maison, studio, appartement 2 pièces…).

3) Faire attention aux informations obligatoires qui doivent apparaître sur le devis

Les artisans et les entreprises qui peuvent vous aider à rénover votre maison ou appartement peuvent réaliser plusieurs opérations. Cela va de l’aménagement de votre salle de bain à celui de votre cuisine. Ils pourront aussi procéder à la pose de carrelage au sol, au remplacement d’un revêtement fenêtré ou de votre système de chauffage, et à vos travaux de peinture. Vous pouvez faire appel à leurs services pour rénover votre installation électrique ou pour renforcer l’isolation dans votre bâtiment. À ces opérations peut s’ajouter la remise à neuf de votre toiture. Toutefois, avant la signature d’un devis travaux rénovation, vous devez vérifier la présence des mentions devant obligatoirement figurer dans ce document. Un devis bien élaboré doit notamment mettre en évidence :

  • La date de création et la durée de validité du justificatif ;
  • L’adresse et le nom complet de l’entreprise ou de l’artisan ;
  • L’immatriculation du prestataire ;
  • Votre nom en tant que client ;
  • Votre adresse et celle de votre chantier ;
  • La description de vos travaux (électricité, plomberie, chauffage…) ;
  • La liste des prestations, produits et matériaux indispensables à la bonne exécution de votre projet (avec leur prix unitaire, leur quantité et leur total) ;
  • Les taux horaires TTC (Toutes taxes comprises) de main-d’œuvre ;
  • Les modalités de décompte du temps passé sur le chantier ;
  • Les prix TTC des diverses prestations forfaitaires proposées ;
  • Le montant total à payer pour la mise en œuvre des travaux TTC et HT (Hors taxes) ;
  • Le taux de TVA de chaque prestation ;
  • Les modalités liées au paiement ;
  • Les frais de déplacement (si besoin est) ;
  • Le caractère payant ou gratuit du devis et le coût de son établissement le cas échéant ;
  • Les autres conditions de rémunération éventuelles si ces dernières existent.

Toutes ces informations doivent vous être précisées par le prestataire avant la création de votre devis de travaux de rénovation. Cette obligation est mentionnée dans l’article 2 de l’arrêté du 2 mars 1990. Ce texte légal indique que lors d’un déplacement chez son client, tout professionnel doit vous présenter un document écrit qui contient les données énumérées préalablement à tout travail.

Toutefois, certains éléments non obligatoires, mais qui vous sont indispensables, peuvent figurer sur votre devis avec les mentions obligatoires. Parmi eux, vous pouvez distinguer les dates de début et de fin de chantier. À ces informations s’ajoute la durée estimée pour la réalisation des opérations de travaux. Pour ce qui est des données légales, elles pourront être vérifiées en ligne sur le site du greffe du tribunal.

devis-travaux-renovation

You're just a few clicks away from renovating your home.

4) Vérifier l’immatriculation du prestataire

Vous devez penser à vérifier les informations légales de l’entreprise ou du prestataire qui réalisera vos travaux de rénovation avant de l’engager. L’élément principal à prendre en compte est l’immatriculation du professionnel. S’il s’agit d’un artisan, il doit être inscrit au répertoire des métiers. Cette information vous servira de preuve de son existence juridique. La société de rénovation qui vous apportera son expertise devra également bénéficier d’un numéro de TVA intracommunautaire. Il peut toutefois s’agir d’un numéro SIREN ou SIRET déposé par l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques).

Par définition, le SIREN (Système informatique pour le répertoire des entreprises) est un numéro à 9 chiffres. Le SIRET (Système informatique pour le répertoire des entreprises sur le territoire) est un numéro à 14 chiffres. Ce numéro est constitué par le numéro du SIREN et celui du NIC (Numéro interne de classement), et caractérise chaque établissement de l’autoentrepreneur ou de la société de travaux.

En revanche, s’il s’agit d’une entreprise commerciale, elle doit être inscrite au registre du commerce et des sociétés (RCS). Votre prestataire possède alors obligatoirement un numéro RCS en guise de preuve. Ces informations sont généralement consultables sur l’extrait Kbis de la société. Ce document vous sera utile pour prendre connaissance de la santé financière de cette dernière. Ainsi, vous vous assurez qu’elle n’est pas en difficulté (sauvegarde, liquidation judiciaire ou redressement). Vous devez donc demander à l’entité chargée de vos travaux de rénovation de vous présenter un Kbis à jour. Ce justificatif devra être daté de moins de 3 mois. Bien entendu, vous pouvez aussi consulter toutes les données relatives au professionnel sur le site en ligne d’Infogreffe.

Ces vérifications vous permettront de rénover sereinement votre maison ou appartement. Vous vous assurerez de la bonne fourniture de vos matériaux (carrelage, éléments de plomberie, revêtement fenêtré, équipement électrique…). Cela vous garantit la réalisation de vos ouvrages dans les meilleures conditions.

5) Souscrire à une assurance dommage ouvrage

Si vous avez des travaux à entreprendre au niveau de votre maison ou appartement et que vous décidez de les confier à un professionnel, la souscription d’une assurance dommage ouvrage constitue un choix judicieux. Il s’agit d’ailleurs d’une protection obligatoire pour l’ensemble des travaux lourds. C’est valable aussi bien en construction qu’en rénovation (surélévation et extension entre autres). Néanmoins, force est de constater que le nombre de particuliers qui prennent cette décision reste relativement faible.

Afin d’optimiser le déroulement de votre projet de rénovation, l’idéal est donc d’opter pour une assurance dommage ouvrage. Elle vous coûtera généralement entre 2 % et 5 % du budget total consacré aux travaux effectués sur votre maison ou appartement. La souscription devra se faire avant le démarrage de votre chantier. La période de validité est égale à la durée de vos travaux additionnée aux 10 années qui suivent la livraison de ces derniers. C’est valable pour tous les types d’ouvrages d’aménagement intérieur (murs, sol, cuisine, salle de bain, chauffage, peinture, électricité, plomberie, toiture, isolation…) dans votre logement.

Il est à noter que l’assurance dommage ouvrage est différente de la garantie décennale. L’une concerne votre bâtiment tandis que l’autre couvre la responsabilité de votre prestataire. Concrètement, l’assurance dommage ouvrage se rapporte au particulier donneur d’ordre ou maître d’ouvrage privé, vous en l’occurrence. Elle peut aussi concerner votre promoteur immobilier. Cette protection vous permet d’assurer l’ensemble de votre construction. Celle-ci peut être invoquée dans les situations où la solidité de votre maison ou appartement est en péril. La garantie décennale, quant à elle, représente une assurance obligatoire pour tout professionnel de la construction. Elle ne couvre ce dernier que pour les prestations qu’il est amené à réaliser pour vous, incluant la fourniture et la pose.

Mathieu Amara

Mathieu Amara

Graduated in political science, I have always been passionate about renovation and construction work.

Renovation and decoration tips, news, and good vibes: Sign up for the Reno Newsletter.

en_USEnglish