Everything you need to know about sanding a parquet floor

poncer-parquet

En matière de rénovation, le ponçage du parquet est une étape indispensable avant tous travaux de cirage, d’huilage et de vitrification du sol. Cela permet de donner une parfaite finition à votre ouvrage. Ce type de travail doit être entrepris avec délicatesse et ainsi, quelques étapes bien distinctes s’imposent afin d’obtenir le meilleur des résultats. Vous devez disposer de certains savoir-faire, surtout sur le maniement de la ponceuse et d’autres accessoires qui vont avec. Quel parquet poncer ? Quand faut-il faire le ponçage de son parquet ? Quel appareil utiliser ? Comment s’y prendre ? Quels prix pour engager un professionnel ? Retrouvez ci-après les détails nécessaires pour poncer votre parquet avec brio.

Quel type de parquet faut-il poncer ?

Entièrement en bois, le parquet constitue un très bon revêtement pour certaines pièces de votre logement. Sachez qu’il existe plusieurs types de parquets sur lesquels l’opération de ponçage peut être menée.

Le parquet en bois massif

Le parquet en bois massif est le type de revêtement le plus utilisé lors de la rénovation ou de la construction d’une maison. 100 % conçu en bois, il se démarque par sa longévité, sa durabilité (durée de vie d’environ 100 ans) et son esthétisme. Noble et traditionnel, ce modèle confère une ambiance rustique chaleureuse. Présenté sous différents styles (chêne, châtaignier, hêtre, bambou ou teck), le parquet en bois massif résiste parfaitement à l’eau, et ainsi au ponçage.

Le parquet en bois contrecollé

En quête d’un parquet à poncer ? Le contrecollé est un autre choix possible pour revêtir le sol de votre logement. Constitué de trois couches de bois, ce modèle présente un esthétisme très comparable à celui du parquet massif. Toutefois, sa durabilité et sa longévité s’avèrent beaucoup moins importantes en comparaison avec le massif. En effet, notez qu’un contrecollé peut durer environ 50 ans, et ne peut être poncé que 6 fois au maximum.

Quand faut-il faire le ponçage de son parquet ?

En cas de travaux de rénovation ou de changement des lames abîmées, l’étape du ponçage sera nécessaire. Toutefois, cette opération ne peut être menée que si la surface du parquet est relativement en bon état. Dans le cas contraire, vous devrez le changer complètement.

Vous avez envie de redonner une jeunesse au sol de votre maison ou de votre appartement ? Rien de mieux que de poncer le parquet, notamment le parquet en bois massif. Vous pourrez ainsi éliminer les taches et l’ancien vernis qui y sont appliqués. De surcroît, le ponçage est idéal avant d’appliquer de la cire, de l’huile ou du vitrificateur sur le parquet.

À titre d’exemple, avant le travail de vitrification, le parquet en bois massif doit être bien poncé. Cela favorise notamment le collage de la couche du vernis vitrificateur ainsi que son éclat et son élégance. C’est une excellente solution pour protéger votre plancher contre les agressions, l’usure, mais aussi pour faciliter son entretien.

Quel est le matériel nécessaire pour poncer un parquet ?

Le ponçage du parquet est une opération délicate, nécessitant une machine électronique (ponceuse) et quelques accessoires. La première chose dont vous devez disposer est donc la ponceuse à parquets à tambour permettant de poncer la partie centrale du sol. En outre, une ponceuse triangulaire et une bordureuse seront nécessaires pour traiter les petits coins et les bordures des murs.

Dans le cadre du fonctionnement de ces machines, quelques accessoires sont à prévoir. Le papier abrasif ou papier verre (à grains 40, 60, 80, 100 et/ou 120 mm) constitue l’outil le plus indispensable pour réaliser un travail de ponçage. Ce dernier nécessite aussi l’usage d’un mètre, d’un aspirateur, d’une éponge ou serpillière et d’un racloir.

Pendant les travaux, portez une tenue de protection incluant des gants, des chaussures, des lunettes, un masque et un casque antibruit.

parquet

You're just a few clicks away from renovating your home.

Quels travaux pour le ponçage du parquet ?

Dès que les outils de travail seront prêts, vous pourrez commencer l’opération. Comment procéder pour poncer votre parquet ? C’est une question primordiale. En effet, quelques étapes doivent être respectées pour poncer votre parquet en bois massif ou contrecollé.

Étape préparatoire

Tout d’abord, vous devez nettoyer et dépoussiérer la surface du parquet à rénover au moyen d’un aspirateur. Tâchez de bien observer l’état de votre plancher. En effet, vous devez faire en sorte que le parquet soit le plus neuf possible. Remplacez les lames abîmées, enfoncez les clous au marteau et bouchez les trous à la pâte à bois. Pour le cas d’un ancien parquet ciré, pensez à éliminer les taches et les rayures de l’ancienne cire avec un décireur.

Par ailleurs, la pièce doit être bien aérée afin de pouvoir débarrasser la poussière. Laissez les fenêtres de l’extérieur grandes ouvertes et fermez la porte intérieure pour éviter la propagation de la poussière dans les pièces d’à côté. Aussi, vous devez masquer les plinthes avec du ruban adhésif pour ne pas les endommager.

Le ponçage de la surface centrale du parquet

Le ponçage du parquet pour la rénovation de la pièce de votre maison peut maintenant débuter. Dans un premier temps, poncez la surface centrale de votre plancher en bois. Les travaux se déroulent en trois passages de ponceuse à parquets à tambour sur le plancher. Pour cela, le choix du papier abrasif est primordial. Lors du premier passage, mettez un papier à gros grains (40 mm). Pour le deuxième, le papier à grain moyen (60 ou 80 mm) fait l’affaire, tandis que le troisième nécessite un papier à grain fin (120 mm).

Pour chacun de ces trois passages, vous devez :

  • Poncer suivant les fibres du bois ;
  • Dépoussiérer le parquet poncé avec l’aspirateur ;
  • Passer un chiffon imbibé d’eau ou d’alcool à brûler.

Le ponçage des petits coins, des angles et des bordures

Lors de cette troisième étape, les processus sont les mêmes que ceux sur la surface centrale. Sauf que la machine à utiliser est la bordureuse, pour poncer les bordures, et la ponceuse triangulaire pour les petits coins.

Appliquez les trois passages au moyen de papiers verre à grains différents, sur le long des plinthes et dans les angles.

En résumé, le ponçage du parquet à bois massif ou autres se fait au moyen de trois appareils dont les fonctions sont bien distinctes, à savoir :

  • Le passage de la ponceuse à parquet à tambour pour la surface centrale ;
  • Le passage de la bordureuse pour le bord des plinthes ;
  • Le passage de la ponceuse angulaire pour la finition sur les petits coins du plancher de la pièce.

Pour les parties inaccessibles à la ponceuse, poncez-les manuellement au moyen d’un racloir.

Une fois le travail de ponçage terminé, vous devrez dépoussiérer l’ensemble du parquet à l’aide d’un aspirateur. Appliquez aussi une serpillière légèrement humide afin de dégager les poussières récalcitrantes collées sur la surface.

Confier le travail à un professionnel

Si vous avez du mal à manier la ponceuse ou si vous avez peur de commettre des erreurs irréversibles, il est recommandé de confier le travail à un spécialiste. Plus rassurante, l’expertise d’un professionnel vous permettra un rendu final impeccable à un tarif très compétitif.

Pourquoi et comment recourir à un expert ?

Pour avoir un résultat satisfaisait, disposer d’une ponceuse n’est pas suffisant. En plus de posséder de parfaites connaissances en la matière, cela nécessite une certaine habileté manuelle. En cas d’incertitude sur vos compétences, le mieux est de recourir à un expert. Ne prenez pas de risques, car une erreur est vite arrivée.

Quel prix pour engager un expert ?

Le tarif pour le ponçage du parquet dans une pièce se détermine en fonction de sa superficie. En général, comptez entre 18 euros et 35 euros par mètre carré pour engager un expert. Par ailleurs, prévoyez les différentes dépenses associées à l’étape préparatoire. Pour le bouchage des fissures et des trous, pensez à acheter une pâte à bois à base de résine.

Si vous souhaitez vitrifier votre parquet, vous devrez également acheter un vernis vitrificateur. Ce dernier s’applique également en 3 couches. Les travaux de vitrification coûtent en général entre 20 et 25 euros par mètre carré. À noter que plus l’étendue du parquet est importante, plus le prix peut diminuer.

Mathieu Amara

Mathieu Amara

Graduated in political science, I have always been passionate about renovation and construction work.

Renovation and decoration tips, news, and good vibes: Sign up for the Reno Newsletter.

en_USEnglish